Le secret d’ Emma …3ème partie

Je prends un bain bien chaud après quoi je me couche dans le lit douillet en pensant à ce que je vais porter pour la soirée avec M. Gontran …
Je me dis que je vais devoir fouiller dans mes achats de la journée…
J’opte finalement pour la robe chic et discrète qui convient assez bien pour l’occasion et les souliers que j’avais emportés dans mon sac de voyage se marient bien avec sa couleur…
Un peu de fard à joue et de rouge à lèvre et le tour est joué…

Il me téléphone à 20.30 heures pour me demander s’il peut venir me chercher…
Je suis prête dis-je…
Quelques minutes plus tard il est à ma porte avec une fleur qu’il installe à mon poignet…
Il est d’une délicieuse galanterie mais je suis un peu surprise tout de même...

Nous prenons l’ascenseur, en arrivant à la salle de danse l’orchestre de 5 musiciens joue un air à la mode et quelques couples enlacés dansent sur la piste…

Gontran tend un billet au serveur qui nous installe dans un coin un peu retiré pour que nous puissions nous entendre parler…

Il prend notre commande, puis Gontran me demande si j’ai parlé à ma mère.
Naturellement elle est contrariée mais me sachant en sécurité je ne crois pas qu’elle s’inquiète outre mesure dis-je en riant…

Cet homme me fascine avec ses beaux yeux d’un noir perçant …
Il me parle de son travail qui exige beaucoup de déplacements par le train…
En fait, je voyage d’un bout à l’autre du pays…
Je vis toujours entre 2 valises…
Je passe d’un train à l’autre de même que d’un hôtel à l’autre comme vous avez pu le constater, on me connait ici comme si je faisais partie de la maison…
Je paie toujours seulement avec une signature et on envoie la facture à mon bureau…
Pour Montréal c’est mon port d’attache…
Mais qu’est-ce qui vous oblige à tant de déplacements?
Pour le moment j’en ai assez dit….
Parlons de vous, chère Emmanuelle?
Emma, je vous en prie…
Les gens qui peuvent se permettre de m’appeler Emma sont très rare mais puisque vous m’avez sauvé la vie vous êtes maintenant un ami alors je vous autorise aussi de me tutoyer car la conversation sera plus facile…

Merci de ta confiance je ne te décevrai pas…
Alors on prend un verre pour sceller cette amitié naissante?

Un seul car je bois très rarement et très peu…
Seulement en société lorsque mère fait ses réceptions qui m’ennuient énormément car elle invite toujours des couples qui ont un fils à caser…
Généralement le pauvre garçon n’est pas plus intéressé que moi à convoler en justes noces alors on s’entend bien au moins sur ce point et on joue le jeu pour que la soirée passe plus vite…
Parfois on échange des opinions sur la politique ce qui me passionne…
Parfois je propose d’aller marcher dehors et j’emmène mon chien comme prétexte pour cette sortie et le supposé prétendant est reconnaissant d’échapper au regard de nos parents…
Ceux-ci s’imaginent des choses toutes autres et ça les comble de joie pendant que je me sens plus libérée jusqu’à la prochaine offensive…
Mon père, que j’adorais, est parti trop tôt en me laissant avec ma mère et ma grand-mère et les domestiques…
Après mes études commerciales en Angleterre, pas question de travailler ni d’aller à l’Université : Les filles c’est fait pour se marier et avoir des enfants…
Sinon faire une religieuse, une infirmière ou une vieille fille…
Comme moi je vais de l’avant, je passe beaucoup de temps dans mes livres
de lectures les plus insolites que je dois parfois cacher car certains sont à l’index dis-je en riant…
Ah Oui? Je n’aurais jamais cru ça dit-il en riant…
Alors allons danser sur cet air de valse…
Tu veux bien?
Pourquoi pas? C’est à peu près le seul loisir que mère me permet…

Enlacés nous avons dansé à perdre haleine puis comme un slow enchainait il m’a serrée de plus près si bien que je sentais l’envie de le coller encore plus fort mais j’ai dû me dominer pour ne pas gâcher cette belle amitié naissante…
D’un commun accord on est retourné s’asseoir un peu pour siroter quelques gouttes de breuvage dont les glaçons avaient fondu depuis longtemps…
Mais plus rien n’avait d’importance que la minute présente…

L’orchestre entame un tango…
Je sais danser cette danse pratiquée en cachette avec des amies en l’absence des parents…
J’ai peur qu’il m’invite …Je ne suis pas certaine que je pourrai le suivre…
Il se lève et me tendant la main il me dit : Emma, me feras-tu l’honneur?
Et nous voilà partis… Il danse comme un Dieu… Il me conduit avec une maitrise un peu rare…
Peu de couples sont sur la piste car cette danse est un peu osée…
Mais rien n’arrête Gontran et quand il me renverse vers l’arrière, j’ose regarder ses yeux de velours…
Confuse je me dirige vers la table en imaginant qu’il va me prendre pour une dévergondée…

Il m’offre un autre verre que je refuse car il va bientôt être 11 heures et je me rappelle que je dois rappeler ma mère…
Pourtant, j’aurais tant voulu rester…

Expliquant la situation, je m’excuse de devoir remonter à ma chambre pour faire cet appel…
Alors Gontran m’offre de m’accompagner dans les dédales des corridors afin que je ne courre aucun risque…
Rendue à ma chambre. Je lui offre de s’asseoir pendant que je parlerai avec mère avec qui je parle quelques minutes seulement en lui disant que les préposées au téléphone cessent de passer les appels à partir de minuit pour éviter de déranger la clientèle…
Mère me dit que la tempête fait rage chez elle aussi et qu’elle ne voit même pas de l’autre côté de la rue…
Ma pauvre Emma je me demande comment tu vas t’en sortir?
Tu pourrais aller chez ta tante Rita demain si ça continue…
Oui on verra mère mais pour le moment je ne pourrais pas la rejoindre à la ville de Verdun c’est vraiment trop loin et ce n’est pas plus dégagé…
Probablement que demain ça va se calmer et je pourrai prendre le train demain soir à 19 heures alors ne vous inquiétez pas…
Je vous souhaite Bonne nuit, je suis si fatiguée d’avoir fait touts ces achats que je tombe de sommeil…
Au revoir ma chérie …

Me tournant vers Gontran je dis, es-tu d’attaque pour retourner danser?
Je n’osais l’espérer…
Alors on attend quelques minutes au cas où ta maman te rappellerait avant minuit et on y retourne…
Tu sais, l’orchestre finit seulement à 3 heures…
Mais dis-moi, où as-tu appris à danser le Tango?
Avec mes amies en cachette car cette danse est du plus mauvais goût chez nous et aucune de mes amies ne souhaite être montrée du doigt…

J’avoue que tu mène la danse de main de maitre…
Je n’aurais jamais cru oser la danser, du moins chez nous…

On y va?
D’accord…

J’y pense je dois aller à ma chambre pour téléphoner au C.N.R. afin d’envoyer un télégramme pour canceller mon rendez-vous et le reporter à plus tard…
Ma chambre est tout près de l’ascenseur, ce ne sera pas long…
Nouvelle halte chez lui puis en route vers la danse…

Emma pourra-t-elle retourner chez elle le lendemain?
N’est-elle pas en train de jouer un jeu dangereux?

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine alors que je vous révélerai la suite de son gros secret…

Votre amie qui vous revient bientôt…

Page* 1 * 2 * 3 * 4 * 5 * 6 * 7 *